Histoire du Château de Keranével

Le château de Keranével demeure un patrimoine nobiliaire familial, local et national.

Une propriété seigneuriale

En 1426, Guillaume de Goarlot, seigneur originaire de Kernével, érige la seigneurie de Keranével à Melgven.

En 1844, le plan cadastral napoléonien situe les constructions dans le domaine.

De 1885 à 1892, Alfred Legendre, architecte diocésain de la Ville de Nantes, édifie le nouveau château de Keranével en lieu et place du premier édifice, agrémenté de nouvelles dépendances (écurie, sellerie, garage à calèches, laiterie, étables, four à pain, forge) et autres annexes (maison de garde, potager, chenil).

Surplombant un vaste étang dans lequel il se reflète merveilleusement, le moulin de Keranével demeure le seul vestige subsistant du premier site historique du domaine.

Une propriété familiale

Entre 1840 et 1994, le château de Keranével est la propriété de la famille Harscouët de Saint-George.

Le château de Keranével réunit très largement la famille et les amis chaque été.

 

Le samedi 20 mars 1976, l'unique héritière du domaine familial Ghislaine Harscouët de Saint-George épouse le Comte Robert de Monti de Rezé.

Une propriété accueillante

Depuis 1951, le château de Keranével ouvre son domaine chaque été pour accueillir gracieusement des troupes scoutes provenant de toutes les régions françaises !

De 1985 à 2019, le château de Keranével reçoit régulièrement des associations caritatives, culturelles et sportives pour leur faire profiter gracieusement du site  : camps scouts, photos de mariage, soirées privées, défilés de voitures anciennes, méchouis, week-ends des Journées Européennes du Patrimoine….